42
Partages
Partagez avec vos amis !










Submit

Les données sur la pilosité masculine sont rares, c’est un fait. Mais la barbe et la moustache étant aujourd’hui sacrément tendance chez l’homme, certains instituts, certaines enquêtes, ont fini par s’en préoccuper sérieusement. L’ifop a ainsi mené une enquête auprès d’un échantillon représentatif de la population française et d’un autre représentatif de la population parisienne concernant la pilosité faciale masculine. Et il y a quelques surprises à la clé !

Le bouc, non, la barbe, oui !

Parmi les chiffres-clés, on apprend notamment que moins de 4% des hommes âgés de 18 ans et plus portent habituellement une moustache, contre 40% de barbus – dont 24% avec une barbe de trois jours, 8% une barbe de dix jours et 6% une barbe complète -, en très nette progression. Le bouc, lui, n’est plébiscité que par 3% des Français et la barbiche, moins de 1%.

De leur côté, les femmes sont partagées. 50% trouvent les hommes rasés de près les plus sexys, mais pour 45% ce sont les barbus qui ont leur préférence. Et c’était d’autant plus vrai chez les plus jeunes : 81% des femmes de moins de 25 ans et 63% des 25-34 ans préfèrent les barbus.

Une histoire de générations ?

La barbe a donc aujourd’hui très largement dépassé le seul cercle des « bobos » et autres « hipsters » (deux termes hautement péjoratifs qui plus est…), elle est en fait très répandue au sein de la population masculine. Un vrai retour en force, c’est évident. Mais cela ne touche pas toutes les générations ni toutes les classes sociales de la même manière. On compte par exemple deux fois plus de barbus chez les moins de 35 ans que chez les seniors de plus de 60 ans. Et la barbe intéresse de plus en plus les 35-50 ans ! Bientôt tous barbus ?

42
Partages
Partagez avec vos amis !










Submit