C’est la rentrée sur LHM, et qui dit rentrée dit nouveautés. La première prend la forme d’un rendez-vous, « Dans le sac de… », qui vous proposera de découvrir ce qui se cache dans le sac de personnalités de la mode, du lifestyle, etc. et d’une manière générale, de gens qu’on admire, chez Les Hommes Modernes. Et pour inaugurer cette rubrique, nous vous proposons de jeter un oeil dans le sac de Geoffrey Bruyère, co-fondateur de BonneGueule.

Plus qu’un pure player mode masculine français, BonneGueule, c’est également de nombreuses collaborations avec des marques de renoms, et désormais aussi une boutique (dont on vous parlait il y a peu). Très actif, Geoffrey Bruyère, le co-fondateur de cet empire en devenir, partage avec nous les objets du quotidien qui ne le quittent jamais.

« En voyage ou à Paris, j’ai toujours sur moi les mêmes objets qui ne me quittent pas au fil des années. La durabilité est très importante pour moi : comme je m’attache beaucoup à mes affaires, je tiens à avoir des objets qui tiennent dans la durée et s’embellissent avec le temps. »

Le sac : le sac à dos « Coursier » de Bleu de Chauffe, en cuir végétal couleur Havane. La marque ne le produit plus en cuir (uniquement en tissu), et c’est bien dommage car ce sac est aussi stylé qu’increvable. Son seul petit défaut c’est son poids, mais l’épaisseur du cuir procure en revanche un amorti qui protège mon ordinateur portable. Autre avantage du cuir végétal : il se patine avec le temps, le sac devient de plus en plus beau. Idem pour les jolies boucles en métal massif.

Étui à passeport GANT : en cuir végétal comme le sac. Là il est encore tout neuf, mais il va également se patiner et s’assombrir avec le temps.

Carnet Field Notes : plus compacts et plus « jetables » que les carnets Moleskine ou Compagnie du Kraft, ils se glissent dans une poche de veste de costume ou à l’arrière du pantalon.

iPhone 6 et coque Case Factory : j’aime beaucoup les effets marbrés de cette coque en plastique (qui ne fait pas cheap pour autant).

Porte-carte en python noir Claris Virot : je déteste les porte-feuilles, j’aime vivre léger, surtout en été. Et un joli porte-carte me suffit largement ! Je trouve que le python s’assortit bien avec la coque en marbre et à mes tenues.

Rolex GMT Master II (1995) : ma montre que j’emmène partout. La marque est mal vue en France, mais le design est sobre et intemporel. Et la qualité exceptionnelle : un des rares items qu’on transmet à ses enfants. J’y ai rajouté un bracelet NATO gris pour casser le côté trop précieux de la montre, et s’assortir facilement avec le noir et le rouge du cadran.

Mes cartes de visite en kraft épais.

Casque Bose Quiet Comfort 25 : C’est un investissement, mais ce casque m’est vraiment nécessaire pour travailler là où il y a du bruit. Il analyse les ondes sonores environnantes et les annule avec une onde inversée, ce qui le rend vraiment très isolant. Et le son est bon, bien évidement.

The Good Life : un de mes magazines préférés, même si son poids ne le rend pas très mobile quand on part à l’aventure.

Mon MacBook 13″ : partout où je vais, tout se trouve dans mon MacBook, dont les données sont synchronisées dans le cloud. La mémoire flash (pas de disque dur à proprement parler) permet de l’allumer et l’éteindre très rapidement, ce qui est un grand avantage en voyage.

Sweatshirt en molleton japonais BonneGueule x Benjamin Jezequel : la maille japonaise est très respirante et isolante (elle emprisonne beaucoup d’air avec ses petite bouclettes à l’envers du tissu. Il remplace tout à fait une petite maille en laine, quand bien même il n’est fait que de coton. Et le gris va avec tout : idéal pour bourlinguer. C’est de loin mon sweatshirt préféré.

Casquette Air Tokyo : c’est un rip off éhonté de Nike, dont j’aime beaucoup le design. La marque a hélas arrêté de produire ces casquettes, je pense que les avocats de Nike leur sont tombé dessus (à raison).

Dans le sac de... Geoffrey Bruyère BonneGueule