2
Partages
Partagez avec vos amis !










Submit

Les bagarres de bar, ça arrive. Endroit bondé, abus d’alcool, patron très rigide, les esprits peuvent s’échauffer très vite. Parfois, c’est un client qui tentera de vous entraîner. Si vous ne voulez pas en venir aux mains quand la situation est prête à tourner au vinaigre, on vous donne quelques astuces.

On garde son calme (et ses bonnes manières)

Si le bar reste encore et toujours une valeur sûre pour le célibataire bien décidé à faire quelques rencontres, vous trouverez aussi des femmes qui sont déjà en couple, avec leur compagnon non loin. Assurez-vous de ne pas flirter avec quelqu’un de déjà pris, vous vous éviterez de potentiels ennuis.

Dans les endroits confinés comme à l’extérieur, l’espace vital est primordial. Même si le bar est bondé, veillez à ne pas envahir l’espace personnel de chacun. Cela passe par s’appuyer sur la chaise d’un autre, vouloir prendre une table déjà occupée ou jouer des coudes parmi la foule. Autant de mauvaises habitudes qui peuvent facilement être perdues et qui éviteront de mauvaises expériences.

L’alcool a des effets assez différents selon les personnes. Cela vaut pour le type d’alcool comme pour la quantité évidemment. Alors, si vous save que vous le whisky fait de vous le dernier des abrutis, évitez d’en consommer dans un bar. Optez plutôt pour votre boisson favorite, celle que vous « maîtrisez ».

Lâchez un pourboire au barman !

Le travail du videur n’est pas aussi simple qu’il n’y paraît. Soit il n’a pratiquement rien à faire et il s’ennuie, soit il est très occupé à virer les fauteurs de trouble. Se montrer sympathique envers lui est toujours une bonne chose. D’une part, il passera une meilleure soirée, et d’autre part, cela pourrait vous servir. Apprenez son prénom, demandez-lui comment il va avant de présenter votre carte d’identité. Si vous avez ce genre de relation avec le videur, celui-ci pourrait être moins enclin à vous ficher dehors lorsque la situation dégénère, il pourrait même prendre votre défense.

Une autre personne avec laquelle entretenir de bonnes relations : le barman. Déjà, si vous ne laissez aucun pourboire, vous ne devriez pas être dans un bar. Mais si vous êtes assez généreux, le barman vous reconnaîtra dans la file pour vous servir et il/elle sera aussi plus facilement de votre côté en cas de besoin.

Si tout le reste échoue et que le barman et le videur restent introuvables, il est temps de prendre votre air le plus désolé possible et de vous excuser abondamment. Offrez même à l’autre, celui en passe de vous tapoter les côtes et le nez, de lui payer un verre. Oui, votre fierté risque d’en prendre un coup mais votre visage, lui, restera intact.

2
Partages
Partagez avec vos amis !










Submit