184
Partages
Partagez avec vos amis !










Submit

C’est le genre d’étude qui pousse à la réflexion. Il semblerait en effet que plus leur partenaire est laid (basique ?), plus les femmes sont épanouies.

Une simple question de logique ?

Vous êtes vous déjà posé la question de savoir ce qu’une femme aux atouts évidents faisait au bras d’un mâle tout ce qu’il y a de plus banal ? Apparement, il y aurait une raison à ce phénomène. Si l’on en croit la conclusion de cette nouvelle étude, la gent féminine aurait tendance à être plus heureuse au bras d’un homme moyennement bien loti sur le plan physique.

Plus précisément, l’étude en question, menée par des chercheurs de l’Université d’État de Floride, aura cherché à évaluer les relations de 113 couples dans la vingtaine. Et ce dans le but de découvrir si l’attractivité respective dans un couple jouait un rôle dans l’épanouissement de manière générale. Et en considérant toutes ces études ayant déjà validé par le passé l’équation « belle femme + homme lambda = mariage épanoui », il semblerait bien qu’effectivement, ce soit le cas. Pour en revenir à l’étude, il a tout d’abord été demandé aux couples de remplir un questionnaire sur leurs désirs personnels vis à vis des régimes et du fait d’être en forme et attirant sur le plan physique. Ensuite, chaque participant aura été noté en terme de désirabilité, basé sur son visage et son corps. Les résultats auront révélé que les femmes ayant épousé des hommes jugés comme étant attirants sur le plan physique sont plus à même de multiplier les régimes et d’essayer de perdre du poids. Rien de bien très plaisant là-dedans, vous en conviendrez.

Un mari moche, la clé du bonheur ?

A contrario, les femmes ayant des compagnons « dans la moyenne » sur le plan physique n’ont pas rencontré le besoin d’enchaîner les régimes et d’occuper la salle de sport de façon abusive. Ce qui joue sur leur moral, dans le bon sens : le fait de ne pas se sentir constamment en danger leur permet de s’épanouir, et de profiter du bon temps avec leur époux. CQFD ? La conclusion de l’étude est donc celle-ci : « Les résultats ont révélé qu’avoir un mari attirant sur le plan physique avait des conséquences négatives pour leurs femmes, et plus encore pour celles n’étant pas aussi attirantes. […] La recherche suggère que les facteurs sociaux pourraient jouer un rôle dans les trouble de l’appétit chez la femme ». En résumé, Mesdames et Mesdemoiselles, portez votre dévolu sur un homme « banal » physique parlant. C’est (visiblement) la clé du bonheur.

184
Partages
Partagez avec vos amis !










Submit