39
Partages
Partagez avec vos amis !










Submit

Quitte à faire bondir les puristes, il vient d’être confirmé que n’importe quel whisky était en mesure de se voir sublimé par quelques gouttes d’eau !

Quelques gouttes, pas plus !

C’est typiquement le genre d’étude qui devrait diviser les amateurs éclairés de whisky. Menée par une équipe de scientifiques suédois, l’étude en question se charge en effet de prouver par A + B que le Scotch n’est jamais aussi bon que lorsqu’on lui adjoint un peu d’eau. Pour arriver à une telle conclusion, l’équipe en charge de l’étude s’est appuyée non pas sur un ressenti en bouche, mais sur des données recueillis grâce à des simulations par ordinateur. Plus précisément, les scientifiques ont simulé des solutions à base d’eau et d’alcool pur ou d’éthanol, en présence de gaïacol.

Après plusieurs tests, il a été remarqué que le gaïacol, donnant cet arôme fumé si caractéristique au whisky, se retrouvait « coincé » dans la partie inférieure de la bouteille ou du verre, la faute à l’alcool. Et c’est justement en réduisant légèrement le niveau d’alcool (en le faisant passer sous la barre des 45%) que le gaïacol est en mesure de libérer ses arômes, et donc de sublimer le whisky.

Mais attention : comme l’a souligné le professeur Bjorn Karlsson, ayant mené l’étude, la frontière entre « diluer le whisky pour en faire ressortir le goût et le gâcher » est extrêmement fine. Comprenez : ajoutez quelques gouttes d’eau en trop, et vous vous retrouvez avec un whisky bon à jeter dans l’évier !

39
Partages
Partagez avec vos amis !










Submit